Le lactarium du GHRMSA passe le cap des 40 ans ! La chaîne du don de lait maternel n’est pas prête de s’arrêter

Publié le

Situé à l’hôpital Femme-Mère-Enfant à Mulhouse, le lactarium du GHRMSA existe depuis plus de 40 ans. Cette unité à part entière collecte, traite et distribue le lait maternel, provenant notamment de mamans donneuses, au profit des bébés prématurés des services de néonatologie du GHRMSA et des établissements extérieurs. Le lactarium est aussi un centre de référence pour l'allaitement maternel.

Il existe 19 lactariums hospitaliers en France regroupés en association. Celui du GHRMSA, créé en 1979, a passé le cap des 40 années d’existence. Il fonctionne comme une banque de lait maternel. La structure est animée par une équipe composée d’une infirmière puéricultrice référente, Christine Menegazzo, et de trois auxiliaires de puériculture. L’unité est placée sous la responsabilité du Dr Jean Nakhleh, Chef de service. Son activité est régie par l’Agence de Sécurité du Médicament qui délivre une autorisation d’exercice pour une durée de 5 ans.

 

Le lait est collecté dans un périmètre de 100 km à la ronde

 

L’une des missions du lactarium est de collecter le lait maternel auprès de mamans donneuses qui allaitent leur bébé et qui ont un surplus de lactation. Ce lait est destiné en particulier aux prématurés dont les mamans ne peuvent pas assurer une lactation suffisante ou qui ne souhaitent pas allaiter. Deux fois par semaine, l’équipe du lactarium part en tournée pour collecter le lait dans un périmètre de 100 km à la ronde. La collecte se fait au domicile des donneuses qui résident dans le Haut-Rhin mais aussi dans une partie du Territoire de Belfort, du Doubs et des Vosges. Les mamans donneuses sont accompagnées et conseillées par l’équipe du lactarium qui fournit le matériel spécifique comme les tire-lait, les flacons destinés à être congelés, un thermomètre pour le relevé de température de conservation et une feuille de traçabilité.

 

La solidarité de 70 donneuses

 

Le lactarium du GHRMSA peut compter sur la solidarité de 70 mamans donneuses. Elles ont découvert la possibilité de faire un don de lait maternel par le biais d’internet, des réseaux sociaux, de leur sage-femme, ou bien après avoir loué un tire-lait dans une pharmacie. Chaque donneuse est libre de s’engager à fournir son surplus de lait selon ses possibilités. Le don de lait maternel le plus important enregistré par le lactarium en 2021 s’élève à 120 litres, loin des 200 litres collectés sur une année chez une seule donneuse. La consommation de tabac, de produits toxiques ou d’alcool, la prise de certains médicaments ou encore certaines maladies virales est incompatible avec le statut de donneuse de lait maternel. En France, le don de lait maternel a connu un ralentissement en raison de la crise sanitaire. Face à l’épuisement des stocks, l’Association des Lactariums de France a lancé, au mois de janvier 2022, un appel au don. Pour sa part, le lactarium du GHRMSA n’a pas connu de pénurie. En 2021, l’unité a même été en capacité de soutenir le lactarium de Bordeaux dont les stocks ont été utilisés pour approvisionner les lactariums des DOM-TOM.

 

Promouvoir l’allaitement maternel

 

Le lactarium du GHRMSA a également pour mission de traiter le lait maternel provenant des mamans ayant accouché à la maternité de l’hôpital Femme-Mère-Enfant. Ce lait est exclusivement réservé à l’enfant de la jeune maman. Quelle que soit la provenance du lait maternel, le lactarium en assure la totalité du processus de conditionnement et de conservation : collecte, réception, pasteurisation, congélation et décongélation, stockage, distribution en interne ou en externe, contrôles bactériologiques… Enfin, le lactarium du GHRMSA est un centre de référence et de conseils pour tout ce qui concerne l’accompagnement à l’allaitement maternel, reconnu pour ses qualités nutritionnelles, et sa promotion. Son équipe travaille en collaboration avec les maisons périnatales d’Altkirch et de Thann.

 

Lactarium du GHMRSA

Tél. 03 89 64 68 91