Prise en charge du cancer : un nouvel accélérateur en radiothérapie

Publié le

Le service de radiothérapie du GHRMSA renouvelle son arsenal thérapeutique avec l’acquisition d’un accélérateur linéaire de particules Truebeam Novalis de la marque VARIAN. Cet équipement de pointe permet de traiter les cancers de la prostate, de l’œsophage et des poumons avec une très grande précision. Son utilisation sera élargie, d’ici fin 2021, au traitement de certaines métastases cérébrales.

Situé à l’hôpital Emile Muller à Mulhouse, le service de radiothérapie du pôle cancérologie – hématologie du GHRMSA dispose de trois accélérateurs de particules dédiés au traitement du cancer. L’unité vient de remplacer un ancien appareil par un accélérateur de radiothérapie innovant. Le Truebeam Novalis a été choisi pour ses performances et sa très grande précision dans l’administration des doses thérapeutiques, inférieures au millimètre. Cette précision, gage de sécurité pour les patients, est obtenue grâce à la finesse de ses lames améliorant la « conformation », c’est-à-dire la précision du faisceau de rayonnement et donc la protection des tissus sains situés à proximité de la zone d’irradiation.

 

Traitement personnalisé pour chaque patient

 

L’administration du traitement est optimisé par la présence d’une table orientable et du module « Exac-Trac ». Ce module permet de calculer le positionnement exact du patient et de la tumeur cible de façon quasi-instantanée, avant et pendant la séance de radiothérapie. Il est de surcroît doté d’une version Dynamic, mise sur le marché en 2020. Cette technologie, basée sur le principe du « repositionnement surfacique », fonctionne grâce à une caméra de surface thermique. Elle assure le suivi radiographique en temps réel de la zone à traiter à l’échelle inframillimétrique. Grâce aux performances du nouvel accélérateur de particules, les plans de traitement sont personnalisés et adaptés à chaque patient. La précision de ce nouvel équipement apporte plus de confort au patient, qui développera moins d’effets secondaires et aura une meilleure tolérance au traitement. Le service de radiothérapie traite en moyenne 24 patients par jour avec le nouvel accélérateur de particules Truebeam Novalis. Fin 2021, lorsque l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) aura délivré son autorisation, la stéréotaxie, permettant de traiter des très petites tumeurs, pourra être mise en œuvre pour certaines métastases cérébrales avec une précision inférieure au millimètre. Les patients concernés n’auront plus besoin de se déplacer à Strasbourg pour suivre ce type de traitement.

 

1ER hôpital français doté de la dernière version du système de repositionnement

 

Le financement du nouvel accélérateur est assuré par le GHRMSA à hauteur de 3 millions d’euros. L’association AAFASC (Association d’Aide aux financements des Appareils Soignants le Cancer) a fait un don de 150 000 € pour l’acquisition de la version Dynamic du système de repositionnement du patient ExacTrac. Le GHRMSA devient ainsi le premier hôpital français à bénéficier de cette génération de système de repositionnement. Le service de radiothérapie accueille des patients atteints d’un cancer adressés principalement par les services du GHRMSA, par les hôpitaux du territoire et les praticiens libéraux. Dirigé par le Dr Thomas Ohnleiter, chef de service, l’unité réalise environ 25 000 séances de radiothérapie par an. Les patients peuvent suivre une radiothérapie, avant ou après chirurgie, en complément ou non d’une chimiothérapie.