Pôle Imagerie : un nouvel appareil d’IRM intelligent et confortable

Publié le

Un nouvel Imageur par Résonance Magnétique (IRM) a été mis en service le 3 janvier dernier dans l’unité de radiologie viscérale et gynéco-pédiatrique à l’hôpital Emile Muller. Ses atouts : des images de haute qualité, une rapidité d’exécution, un large tunnel et une solution vidéo innovante pour le confort du patient pendant l’examen.

Le nouvel IRM est un modèle Voyager de la marque Général Electric. Il remplace un appareil d’ancienne génération qui avait été installé en 2008. Son installation a nécessité une opération de grutage réalisée à travers une trappe située sur le toit du service de radiologie. Comme son prédécesseur, il est doté d’un aimant d’une puissance de 1,5 Tesla. L’IRM est utilisée pour l’imagerie pédiatrique, l’imagerie abdomino-pelvienne (sphère digestive ou gynécologique, imagerie de la prostate, imagerie cardiaque) et occasionnellement pour l’imagerie musculo-squelettique chez l’adulte.

 

Le patient peut visionner une vidéo pendant l’examen

 

Le nouvel appareil intègre les dernières innovations technologiques. Ses performances sont améliorées grâce à de nouveaux gradients très rapides qui permettent, entre autres, l’acquisition d’images cardiaques de très bonne résolution. L’appareil est aussi doté des techniques les plus récentes permettant de diminuer les temps d’acquisition et d’offrir des images de haute qualité. Cette performance est rendue possible grâce à un procédé s’appuyant sur le principe de l’imagerie parallèle permettant d’accélérer l’acquisition des images et du « Deep Learning », une technologie d’intelligence artificielle. Sur le plan ergonomique, l’appareil a été conçu pour préserver le confort du patient. Il dispose d’un tunnel de large diamètre d’une circonférence de 70 cm. Il intègre également le système « Nordic Comfort Solution » qui permet de visionner une vidéo pendant l’examen. Le dispositif est ainsi adapté aux personnes, en particulier les enfants, claustrophobes, anxieuses ou agitées. La machine fait l’objet d’un contrat de location d’une durée de 7 ans pour un loyer total de 1,63M€, incluant les prestations et la maintenance ainsi que la formation des utilisateurs.