Institut de Formation en Psychomotricité (IFPM)

L’Institut de Formation en Psychomotricité (IFPM) de Mulhouse est intégré dans un Institut de Formation aux Métiers de la Santé (IFMS) porté par le Groupe Hospitalier de la Région de Mulhouse et Sud Alsace (GHRMSA). Des étudiants ergothérapeutes, psychomotriciens, kinésithérapeutes, infirmiers et aides-soignants sont formés au sein de cet institut et y développent leurs compétences collaboratives interprofessionnelles.

Les missions du psychomotricien

Le psychomotricien est un professionnel de santé intervenant dans les domaines de l'éducation, de la prévention et du soin.  Il exerce sur prescription médicale au sein d’une équipe pluridisciplinaire : médecins, psychologues, masseur-kinésithérapeutes, orthophonistes, ergothérapeutes, infirmiers, aides-soignants, puéricultrices, éducateurs, …

Dans un cadre pluridisciplinaire, il intervient, au sein d'établissements en secteur hospitalier, dans les institutions médico-sociales, dans les établissements d'accueil de la petite enfance, en libéral et dans les entreprises.

Il commence par un bilan (comprenant un entretien, des observations et des tests) pour comprendre le fonctionnement de la personne, évaluer ses compétences (fonctionnement relationnel, communication verbale et non verbale), ses troubles et analyser les origines probables de ses difficultés. Puis, vient l'étape de soins adaptés consistant en diverses propositions de médiations individualisées.
Par exemple : la relaxation, l’expression corporelle, le jeu, des parcours psychomoteurs, des mises en situation écologiques, la médiation animale, ...

L’objectif est d’aider le patient à mieux se connaître et maîtriser son corps, à mieux gérer ses émotions et ses comportements à la suite d'un accident, d'une maladie ou d’un handicap.

Les conditions d'accès (1/2)

Cette formation donne accès, sous conditions, à une bourse du Conseil régional du lieu de la formation.

A compter de la rentrée scolaire 2021, l'admission en formation de psychomotricité sur Mulhouse se fait sur Parcoursup (admission sur dossier) pour les élèves titulaires du baccalauréat ou d'un titre équivalent, inscrits en classe de terminale, âgés de 17 ans au moins au 31 décembre de l'année d’entrée et pour les candidats en réorientation d'études. Les candidats en reconversion ou en promotion professionnelle répondant à l’arrêté du 7 avril 1998 relatif aux études préparatoires au diplôme d'Etat de psychomotricien, modifié par l’arrêté du 13 juin 2013, article 25 doivent candidater directement à l’institut de formation par mail ifpm@ghrmsa.fr. Les préconisations tarifaires annuelles du Conseil régional Grand Est sont de 7000 euros par année de formation pour les étudiants en reconversion professionnelle.

Les préconisations tarifaires annuelles du Conseil régional Grand Est sont de 7 000€ par année de formation. L'égibilité à la prise en charge régionale dépend du statut du candidat. 
Les frais d'inscription sont de 220,00€ dont 92€ de CVEC (Contribution Vie Etudiante et de Campus)Pour plus d'informations sur les formations concernées par le paiement de la CVEC et les exonérations prévues : https://cvec.etudiant.gouv.fr/

Concernant les conditions financières d'accès à ces formations, la Région Grand Est finance prioritairement la formation sanitaire ou sociale des jeunes en poursuite d'études ou des demandeurs d'emploi n'ayant pas démissionné. Téléchargez le tableau synthétique des conditions de prise en charge des formations sanitaires et sociales de la Région Grand Est. 

 

 

Les conditions d'accès (2/2)

Les stages se réalisent obligatoirement dans la région Grand Est à l'exception d'un stage pouvant se faire à l'étranger : aucun stage ne pourra se réaliser en dehors du Grand Est (territoire Lorrain, Alsacien, Champenois) NB : Certaines places sont réservées, pour la seule rentrée 2021, aux étudiants redoublants PACES des UFR de médecine partenaires (Dijon, Strasbourg, Nancy et Reims). Pour ces étudiants, les stages se feront obligatoirement dans le territoire de sélection à l'exception d'un stage pouvant se faire à l'étranger. 

Les sportifs de haut niveau (SHN)  répondant aux critères tel qu’énoncé dans l’arrêté du 24 mai 2016 modifiant l’arrêté du 26 août 2010 relatif aux dispenses d’épreuves accordées aux sportifs de haut niveau pour l’admission dans les instituts de formation en masso-kinésithérapie, en pédicurie-podologie, en ergothérapie et en psychomotricité et dans le Code de l'éducation - Article L611-4, pourront bénéficier de certaines adaptations  après décision de la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles des étudiants :

  • Aménagement des examens
  • Aménagement de la durée du cursus
  • Accompagnement personnalisé.

Pour la rentrée 2020, 2021, 2022, la Région Grand Est finance la formation d’un SHN par institut de formation et par rentrée universitaire dans les conditions suivantes :

Le sportif doit être intégré sur les listes nationales des sportifs de haut niveau établies par le Ministère en charges des sports. Le SHN doit être licencié dans un club du Grand Est. Tout surcoût lié à un aménagement pédagogique spécifique à l’accueil du SHN devra être pris en charge par sa fédération sportive, son club ou le SHN lui¬ même. Le SHN dont la formation est financée à titre dérogatoire par la Région sont autorisés à demander l’obtention d’une bourse régionale. Ces places s’ajoutent au quota fixé par délibération du Conseil Régional.

Contenu des études

La formation de trois ans est structurée en modules théoriques, théorico-cliniques et pratiques permettant d'acquérir connaissances et compétences dans les sciences médicales, les sciences humaines et la psychomotricité. 

Elle est constituée de cours magistraux, de travaux dirigés, de travail personnel et de stages auprès de psychomotriciens diplômés, médecins, psychologues...

L'évaluation des connaissances et compétences est réalisée en contrôle continu et par examens semestriels.

La pédagogie vise une professionnalisation progressive de l'étudiant au travers d'un travail d'articulation constante entre le cadre théorique enseigné et les expériences acquises par la pratique et les stages.  

Les étudiants obtiennent, à l’issue des trois ans de formation, un diplôme d’Etat (DE) de Psychomotricien.

Evolutions Professionnelles

Ce diplôme permet d'intégrer d'autres formations complémentaires :
- Un diplôme universitaire (D.U) ;
- Un cursus de Master en France ou à l'étranger (Psychologie, Sciences de l'Education, STAPS Santé Publique, Science de la Santé, rééducation, et en psychomotricité à l'international) ;
- Un diplôme d'État de cadre de santé ;
- Un diplôme de Directeur d'Établissement Sanitaire, Social et Médico-social ;
- Titre d'Expert en psychomotricité à référentiel européen Niveau 1. JO du 21/04/2017 ;
- Etc. ...

Les psychomotriciens titulaires d'un Master peuvent envisager une poursuite d'étude en filière doctorale et contribuer au développement de la recherche en psychomotricité.

 

Taux d'insertion professionnelle 

Une enquête par questionnaire réalisée en novembre 2020 auprès de 23 nouveaux diplômés (14 réponses) a montré une insertion professionnelle de 86 %. (1 situation de recherche d'emploi et 1 en poursuite d'étude). L'employeur principal est le secteur public (5) suivi du secteur médico-social (4), secteur privé de santé (2), installation en libéral (1)

Une enquête longitudinale par questionnaire réalisée en mai 2019 auprès des diplômés de 2015 à 2018  a montré une insertion professionnelle de 96,5%  (2 professionnels en poursuite d’étude universitaire Master 1 Santé (Rhône-Alpes), Master 1 Mention Santé à Sorbonne Université.

Ces résultats témoignent d’un maintien de l’insertion professionnelle très favorable dans le temps.

 

 

Pour tout renseignement
Institut Interrégional de Formation des Métiers de la Rééducation- Formation en Psychomotricité
2 rue du Dr Mangeney BP 1370 68073 MULHOUSE Cedex
03 89 64 82 83
ifpm[at]ghrmsa.fr